logo-blanc.png

Studio Atelier Mady

Graphisme Print & Web

[  controlPOM   ]

  • Atelier Mady

J36 ou J-20 #RESTER DEDANS POUR RESTER VIVANTS


Des vidéos, des analyses, de l'humour, de la solidarité... du contenu sur le web pour occuper intelligemment notre temps et n'oublions pas : Restons à la maison !


A la lecture de l'interview de Christian Guellerin, directeur de l'école de design Nantes-Atlantique dans l'édition (digitale bien sûr) du Monde du 15 avril dernier, les questions et réflexions sur le monde d'après s'affinent un peu plus chaque jour. Il faut bien avouer que nous avons le temps de penser en ce moment !


Christian Guellerin évoque ce cybermonde dans lequel nous allons devoir vivre. Bien sûr, la surveillance du web planait déjà sur notre activité depuis plusieurs années (chacun de nous a déjà reçu au moins une fois une pub pour une assurance auto dès lors qu'il avait osé saisir "véhicule d'occasion" dans la barre de recherche Google). Et, bien sûr, nous nous en offusquions, prêt à se déconnecter à tout jamais. Aujourd'hui, pour la bonne cause certes, cette surveillance est en passe de devenir une norme en particulier en ce qui concerne nos déplacements. Le monde d'Orson Wells est devenu bien concret. Mais la surveillance de nos déplacements ne sera pas que virtuelle. Des signalétiques se mettent en place dans les commerces pour leur réouverture. Les files d'attente seront gérés par des strips jaune et noir. La circulation sera régulée dans les allées des supermarchés. Et Christian Guellerin a raison de dire que le design a sa part de travail dans la mise en place de ces normes pour leur donner du sens et nous aider à se les approprier.

Et ces écrans, hier encore dénoncés par nombre de spécialistes pour leur omniprésence auprès de la jeunesse mais aussi des travailleurs au point de prévoir des lois pour le droit à la déconnexion au travail. Aujourd'hui on ne parle plus que des bienfaits de la tablette qui nous a permis de passer le cap du confinement. Sans elle, que serions nous devenus ?, Comment nos enfants auraient-ils pu continuer à apprendre ? Comment aurions nous pu continuer à exercer notre travail ? Oui, l'outil internet nous a permis d'apprendre et de travailler pendant cette période mais ce qui nous a permis de tenir le coup c'est d'applaudir tous ensemble les soignants sur nos balcons, de penser à notre voisin de palier qui ne sort plus de chez lui, d'être d'une capacité inventive incroyable pour créer des modalités d'échange nouvelles. Nous avons nous aussi su faire face à l'urgence. Et je suis optimiste. Si demain tout les écrans du monde s'éteignaient, l'être humain trouverait encore des idées pour continuer à vivre. L'écran n'est ni le problème ni la solution, ce n'est qu'un outil et à nous de lui donner du sens et de la pertinence ou à l'inverse de lui ôter son droit à l'utilité au profit d'autre chose. Elle est là notre liberté, notre libre arbitre dans la capacité à appuyer sur "off" quand c'est pertinent ou nécessaire.


Certains spécialistes voient 2020 comme le véritable tournant du 21ème siècle. Je ne suis pas friande de ces prédictions historiques. A mon avis, seul l'humain présent dans quelques centaines d'années pourra être juge des tournants de l'histoire au regard de que lui est en train de vivre.

Attachons nous plutôt à notre proche avenir qui décidera aussi du suivant, à ce qui nous attend quand nous allons reprendre le chemin de l'école ou du travail et ce que nous allons en faire.


#lockdown2020 #lockup2020 #pandémie #design

© 2020 by  Atelier Mady.  Thanks El gato de la muerte

Mentions légales - CGV - Politique de confidentialité